Imprimer

Bivouac dans le désert

Publié dans Maroc - Le désert

( 9 Votes ) 
Bivouac dans les dunes de Chegaga
Bivouac dans le désert 3.8 out of 5 based on 9 votes.

Après un coucher de soleil de toute beauté, c'est l'heure du repas au pied des dunes. Un vrai repas marocain avec salade, tajines et fruits frais. Et puis vers minuit, c'est l'extinction des feux... et le début d'un deuxième spectacle à la belle étoile. Bivouac à Chegaga.


Jeudi 12 août

Le bivouac dans les dunes de Chegaga

En bas, notre bivouac s’est transformé en campement 5 étoiles. Deux tentes ont été montées en un temps record. La première, une tente berbère en laine de chameau est destinée à nous accueillir pour la nuit. Elle est divisée en deux chambres, l’une pour Isa et moi, l’autre pour nos deux compagnons de route.

Sous la deuxième tente, Mohamed s’active à nous concocter un repas surprise. La table basse ronde, joliment dressée nous attend. Enfin, quatre lits de camp avec draps propres et couvertures sont disposés dehors, face aux dunes. La tente berbère ne sera utile qu’au cas où !

Vers 21h30, le repas est prêt. Tout comme le reste de l’organisation, il est impeccable. Salade marocaine en entrée, tajine de légumes et de viande et fruits frais en dessert, délicieux ! Seul petit regret, Larhsen et Mohamed ne sont pas conviés à notre table. Brahim, comme précédemment dans sa maison, est seul à table avec ses hôtes. Le repas se passe à merveille, Brahim est toujours de bonne compagnie et échangeons avec Didier et Nicolas des souvenirs et anecdotes de voyage.

Vers minuit, c’est l’extinction des feux… et le début d’un deuxième spectacle. Dans cet environnement vierge de toute pollution visible, le ciel étoilé et la voie lactée semblent plus proches. Une nuit à la belle étoile en plein désert est une expérience inoubliable. Quelques étoiles filantes attirent notre regard et, tout doucement, dans la quiétude des lieux, le sommeil aura raison de nous…

Vendredi 13 août

Aux premières lueurs du jour, Brahim bat le rappel, l’ancien militaire doit en connaître un rayon dans ce domaine ! D’ailleurs, c’est non loin d’ici qu’il a effectué une partie de son service. La frontière algérienne est à quelques dizaines de km et le conflit algéro-marocain dans cette zone du Sahara n’est toujours pas terminé, les frontières sont complètement étanches entre les deux pays. Un vrai mur qui sépare de nombreuses familles. Même si les "heures chaudes" sont derrière nous, des groupes armés sont toujours disséminés de part et d’autre de la frontière.

Lever de soleil sur les dunes de Chegaga

En deux temps, trois mouvements, nous sortons du lit pour gravir les dunes. Le lever du jour nous promet un moment tout aussi merveilleux que le coucher du soleil. Quelques brumes matinales lointaines retarderont l’apparition du soleil et puis, tout doucement, il finira par apparaître redonnant ainsi aux dunes leur merveilleuse couleur ocre. Encore un moment inoubliable ! Le petit déjeuner avalé, il nous faut repartir. Quelques déchets sont brûlés, les autres ramenés, le désert est vierge de tout passage.

Vous avez aimé ? Votez ou laissez un message dans le Livre d'Or

( 9 Votes ) 

Chez les nomades du désert

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.