Imprimer

Sortir à Madrid

Publié dans Visiter Madrid

( 4 Votes ) 
Sortir à Madrid
Sortir à Madrid 5.0 out of 5 based on 4 votes.

C'est aux heures des repas que les Espagnols viennent partager un verre au comptoir des bars. Des flots humains dévalent alors les rues en quête d'une halte apéritive. On boit "una cana" - une petite bière - ou un verre de vin que la cafetier accompagne souvent de tapas. Difficile de ne pas succomber aux charmes de cette tradition espagnole...

Les bars à tapas

1 - Tapas de mejillones /  2 - Tapas de lomo

Dans les bars à tapas, on grignote quelques olives, du jambon serrano, de la tortilla, du chorizo, des patatas bravas, des anchois, etc. Les tapas offertes avec la boisson sont en général assez basiques. Si l'on veut goûter aux spécialités alors il faut payer de 1 à 3 €. Et là, il faut bien reconnaître que les Espagnols sont passés maître dans l'art du grignotage. Entre les tapas froides, les chaudes "à la plancha", celles à base de crustacés, de poisson, de viande ou celles aux légumes, il y a de quoi satisfaire toutes les papilles. Les miennes ont particulièrement appréciées les ojeras de cerdo (oreilles de cochon) à la plancha, une merveille !

1 - Calamares /  2 - Tortilla
3 - Ojeras de cerdo (oreilles de cochons) / 4 - Pincho de aceitunas

Chaque bar à sa propre carte et lorsque l'on a fini son verre, on a juste envie d'aller voir le bar d'à coté pour découvrir d'autres spécialités. Ça tombe bien, c'est justement ce que font les Espagnols, alors il suffit de suivre le flux ! Et si l'on se prend au jeu, on fini par avoir mangé et… bien bu sans vraiment s'en rendre compte. Difficile de ne pas succomber aux charmes de cette tradition espagnole...

Mais au delà des joies de l'apéro et du plaisir culinaire, cette tradition des bars à tapas illustre bien ce qui fait le charme de l'Espagne et particulièrement de Madrid. Cette fièvre qui monte et qui vous entraîne à la nuit tombée est un moment unique de partage et de convivialité. C'est à Madrid, après la mort de Franco qu'est née la Movida, cet élan d'ouverture et de créativité qui s'empara de la ville dans les années 80. Alors ce sens aigu de la fête, Madrid le porte dans ces gènes.

1 - Bar Calle de la cava baja /  2 - Marché San-Miguel

J'avais découvert, il y a quelques années, les minis : des grands verres à cocktail à partager entre amis. On choisit sa boisson - cubalibre, mojito ou autre - et la taille du verre – 1 litre, 2 litres. On met le nombre de pailles nécessaires dans le verre et hop, on partage. À l'époque, les minis avaient beaucoup œuvré au rapprochement franco-espagnol !

Dans le même esprit, j'ai découvert cette fois ci, les cubos, des seaux de bières à partager. Pour 3 à 5 euros – suivant les endroits – on a 5 petites canettes en bouteille servies dans un seau de glace pillée. Et pour quelques euros de plus, une racion à partager entre amis. C'est un apéro low-cost très prisé des jeunes Espagnols et nombre de bars en ont fait leur spécialité. C'est le cas des Cervecerías La Sureña ou La Risueña, des bars que l'on retrouve dans divers quartiers de Madrid.

1 - Bar à tapas quartier La Latina /  2 - Bar quartier Puerta del Sol / 3 - Cubo de cervezas, bar La Risuena

Les plus fêtards pourront ensuite enchaîner la soirée dans les bars à copas pour prendre un cocktail et terminer dans l'une des très nombreuses boites de nuit de la ville. La réputation des nuits madrilènes n'est plus à faire, c'est probablement la capitale la plus fêtarde d'Europe. Avis aux amateurs...

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.